samedi 4 juin 2016

En Prospectant, sans avoir trouver la Listera cordata, voici les observations.


Pour découvrir toute la flore, (croix rouges) se garer au parking du bas.

Cephalanthera longifolia
-------------------

Cette orchidée est un Orchis mascula, mais de forme clair.



 J'ai cherché si cette forme clair pouvait être autre chose qu'un orchis mascula, à l'exp: d' O. langei, mais non, car la forme du labelle "ci-dessous en haut à droite" est bien plat, il n'a pas la forme du nez busqué des moutons.

Voici comment doit-être le labelle de O. langei.
----------------

Dactylorhira sambucina.
Ref: Les fleurs des Pyrénées tome II, de Antonin Nicol, Pau 1987. page 57: "Coupée ou même déracinée, la plante ne tient pas trois minutes. J'ai assisté, impuissant et la bouche amère, à la dévastation de cette orchidée; un dimanche matin de juin, à l'intérieur du parc national (à Bious-Artigues), les promeneurs, à l’exception de quelques-uns revenaient avec des plans d'orchis tout mous et mourants ! Ce n'était plus des fleurs mais des limaces. 
----------------

Dactylorhiza alpestris.
Les feuilles inférieures sont largement ovales.

Le labelle est faiblement trilobé.

Les bractées sont foncées et longue.
----------------------

Le tout premier Gymnadenia conopsea. il n'y avait que 2 pieds en fleur, mais quel parfum...!! 
Ref: Bernard Clément dans son livre "Les plantes sauvages de nos campagnes" écrit: Il est surtout perceptible au crépuscule.

Seulement cette unique nigritelle.
-------------------

Autres fleurs: 
J'aime beaucoup les trolles d'Europe, elles ont été une merveilleuse émotion florale, lorsque je les avais découvert, et je prends beaucoup de plaisir à aller les revoir chaque année, elles sont sur la route qui va au lac de Bious-Artigues.
Ref: Fleurs de nos montagnes, de Robert Fritsch, édition S.A.E.P. ; "Le trolle est vénéneux comme les autres boutons-d'or". 

Lis des Pyrénées.

Lis martagon.

Myrtille.

Aucun commentaire: