jeudi 2 juin 2016

Les sabots de Vénus sont en fleurs.

Cette année je n'ai fais en photo que des tiges qui ont 2 fleurs.
Cypripédium calceolus
2 tiges à 2 fleurs sur un même pieds.
La valeur alimentaire ou prétendument aphrodisiaque de l'orchidée n'est pas le seul motif de son arrachage; sa beauté peut également lui être fatale. Le sabot de Vénus en est l'exemple type. Ayant le triste privilège de posséder la plus grande et donc la plus repérable fleur d'orchidée d'Europe, il a été cueilli depuis des siècles de manière abusive pour être vendu comme fleur coupée sur les marchés. 
J-J Rousseau dénonçait déjà ce commerce qui dévastait sa chère nature. A force d'être ainsi exploité, le sabot de Vénus a complètement disparu de plusieurs régions alors que ses habitats sont fort peu menacés et qu'il se maintient et se reproduit admirablement quand les promeneurs lui en laissent le loisir. 

Ref: Guide des Orchidées d'Europe dans leur milieu naturel. de Pierre Delforge et Daniel Tyteca. Edition duculot.

Communication personnel avec le garde de station de Salent de Gallego: (Fernando), Une station connue à plus de 350 ans avec les mêmes plans (rhizome).
---------------

Orchis pallens
L'éperon remonte vers haut et Pallens n'a jamais de bractées parmi les fleurs.
----------------

Dactylorhiza sambucina. l'éperon ce dirige vers le bas avec des bractées sont dans la fleur.
Le labelle présente toujours des petits points rouges.
--------------

Orchis mascula

Germination, de la graine à la fleur. Une fois fécondé, l'ovaire fait mûrir une multitude de graines. Darwin a calculé que si toutes les graines germaient, un seul pied de Dactylorhiza maculata couvrirait la terre entière au bout de 4 générations.
Bien entendu, toutes ces graines ne germent pas parce que l'orchidées, au sommet de l'évolution ici aussi est soumise à un processus compliqué et hautement aléatoire.

Ref: Guide des orchidées d'Europe dans leur milieu naturel, de Pierre Delforge et Daniel Tyteca. édition duculot.

1 commentaire:

Roselyne Lafargue a dit…

Merci Andreas pour ces magnifiques photos et les commentaires toujours intéressants qui les accompagnent.