vendredi 3 avril 2020

(14e) J'identifie les plantes sur la pelouse d'ou j'habite. (Les fleurs sur lesquelles nous marchons.)

Récapitulatif des fleurs observées: Erodium moschatum, Capsella bursa-pastoris, Veronica persica, Viola riviniana, Vicia hirsuta, Lamium purpureum, Duchesnea indica, Ranunculus acris, Cerastium glomaratum, Valerianella locusta, (10) Cymbalaria muralis, Asplenium adiantum-nigrum, Asplenium trichomanes, Geum unbanum, 

Botanique de confinement (en bas de chez moi) afin de ne pas épuiser ma source des fleurs, plantes, graminées, j'en présente une par jour.
Benoîte commune, Geum urbanum. 


 Geum urbanum.

Les lieux ombragés,humides, abritent les petites fleurs jaune d'or tournées vers le ciel et les fruits à poils crochus, dispersés par les insectes de la benoîte. Elle est très difficile à éliminer des jardins. Sentant légèrement le clou de girofle, ses racines furent longtemps utilisées pour aromatiser la bière et pour éloigner certains insectes. 
Elle est dans toute l'Europe à l'exception de certaines régions du Nord. Elle a des espèces voisines comme la benoîte des ruisseaux, qui croît plutôt en altitude, loin des zones habitées, a des fleurs pendantes, rose-jaune. 
La benoîte intermédiaire, comme l'indique son nom, présente des caractéristiques hybrides, souvent variables. Le Comaret des marais à des sépales rougeâtres et des pétales étroits, pourpres. 

Ref: page 87. 

Ref: page 160.

Aucun commentaire: