mercredi 3 juin 2020

(75e jour) J'identifie les plantes sur la pelouse d'ou j'habite. (Les fleurs sur lesquelles nous marchons).

Récapitulatif des fleurs observées: Erodium moschatum, Capsella bursa-pastoris, Veronica persica, Viola riviniana, Vicia hirsuta, Lamium purpureum, Duchesnea indica, Ranunculus acris, Cerastium glomaratum, Valerianella locusta, (10) Cymbalaria muralis, Asplenium adiantum-nigrum, Asplenium trichomanes, Geum unbanum, Carex pendula, Oxalis incarnata, Lapsana communis, Carex remota, Geranium robertianum, Ajuga reptans, (20) Primula vulgaris, Lysimachia arvensis, Solanum pseudocapsicum, Fragaria vesca, Trifolium pratense, Taraxacum sp, Galium aparine, Hypochaeris radicata, Vicia sativa, Veronica serpyllifolia, (30) Bellis perinnis, Ranunculus ficaria, Euphorbia peplus, Mentha suaveolens, Circium vulgare, Hordeum murinum, Plantago lanceolata, Oenothera rosea, Cardamine pratensis, Sonchus oleraceus, (40) Veronica chamaedrys, Medicago lupulina, Conyza sumatrensis, Cyperus eragrostis, Rumex obtusifolius, Rumex acetosa, Malva sylvestris, Stellaria graminea, Amaranthus deflexus, Polygonum aviculare, (50) Oxalis corniculata, Dactylis glomerata, Lonicera japonica, Ceratochloa cathartica, Pyracantha coccinea, Gamochaeta coarctata, Carex leersii, Paspalum dilatatum, Lolium perenne, Poa pratensis, (60) Trifolium repens, Prunella vulgaris, Galium palustre, Rumex pulcher, Bryonia dioica, Danthonia decumbens, Polycarpon tetraphyllum, Veronica arvensis, Rubus fruticosus, Festuca gigantea, (70) Hedera helix, Centranthus ruber, Agrostis capillaris, Hypericum perforatum, Alopecurus myosuroides, 

Botanique de dé-confinement, (en bas de chez moi) afin de ne pas épuiser ma source des fleurs, plantes et graminées, je n'en présente qu'une par jour.
Vulpin des champs, Alopecurus myosuroides.
Vulpin queue-de-rat, Alopecurus agrestis. (par Marcel Saule) 


 Alopecurus myosuroides.
Alopecurus agrestis. Ref: (La Nouvelle flore illustrée des Pyrénées).

Ref: planche 269, "La Nouvelle flore illustrée des Pyrénées" 2018, Marcel Saule. Le Pin à crochets. 
Les tiges dressées de taille moyenne (80 cm au plus) sont munies de feuilles à graines glabres ou peu velues, la supérieure légèrement dilatée, à ligule obtuse et limbe de largeur variable (3 à 9 mm), aigu à l'extrémité. L'inflorescence en panicule dense, allongée en fuseau, s'épanouit de mai à juillet; les épillets à glumes glabres, aiguës et carène ailée, soudées sur le tiers ou la moitié de leur hauteur, contiennent une seule fleur à glumelle unique (glumelle supérieure absente) portant une arête nettement saillante. 
Terres irriguées, champs de céréales, pâturages, terrains vagues, accotement des voies de circulation, depuis l'étage inférieur jusqu'à l'étage montagnard, sur l'ensemble de la chaîne.

Inventaire commencé le samedi 21 mars lors du confinement, pour avoir une occupation. Je ne pensais pas y trouver une telle diversité, j'en suis à 75 plantes à fleurs, graminées et carex.
Je ne prends pas en compte les ligneux sauf ceux qui poussent de façon sauvage.


Aucun commentaire: