samedi 18 avril 2020

(29e) J'identifie les plantes sur la pelouse d'ou j'habite. (Les fleurs sur lesquelles nous marchons.)

  Récapitulatif des fleurs observées: Erodium moschatum, Capsella bursa-pastoris, Veronica persica, Viola riviniana, Vicia hirsuta, Lamium purpureum, Duchesnea indica, Ranunculus acris, Cerastium glomaratum, Valerianella locusta, (10) Cymbalaria muralis, Asplenium adiantum-nigrum, Asplenium trichomanes, Geum unbanum, Carex pendula, Oxalis incarnata, Lapsana communis, Carex remota, Geranium robertianum, Ajuga reptans, (20) Primula vulgaris, Lysimachia arvensis, Solanum pseudocapsicum, Fragaria vesca, Trifolium pratense, Taraxacum sp, Galium aparine, Hypochaeris radicata, Vicia sativa, 

Botanique de confinement, samedi 18 avril, (en bas de chez moi) afin de ne pas épuiser ma source des fleurs, j'en présente une par jour.
Vesce cultivé, Vicia sativa.





Vicia sativa.




La vesce des champs est plante annuelle, glabre, grimpante, pubescente, très variable, haute de 10 à 90 cm, la tige est ascendante, striée, simple ou ramifiée à feuilles alternes, pennées, à 5-7 paires de folioles opposée, elliptiques, de largeur variable...etc.
Les fleurs disposées par une ou deux à l'aisselle des feuilles, sur de très court pédoncules, à forme typique de la famille (ressemblant à un petit papillon renfermé), de taille variable (1-3 cm), pourpre.

Risque de confusion: plante très variable, aussi nommée Vesce cultivée (plusieurs sous-espèce). Les formes grêles peuvent être confondues avec la Vesce fausse-gesse (V. latyroides) qui vit sur des sols sablonneux acides et secs. 
Espèce fréquente partout en France, habitat assez opportuniste, la vesce des champs colonise aussi bien les terrains délaissés, les talus, les bords de chemins et les champs cultivés sur sols riches.

Ref: page 158 du guide ci-dessus

Aucun commentaire: