dimanche 31 décembre 2017

Bon réveillon 2017, bonne année 2018.

Je vous souhaite un bon réveillon 2017 et surtout une bonne nouvelle année pour 2018, botaniquement parlant.

Photo prise en vallée d'Ossau en montant au plateau du Bénou.

dimanche 24 décembre 2017

Joyeux Noël, nous avons sacrifié un Norman pour égayer cette fête.

Des lectures pour l'hiver, avec des ouvrages d'occasions où neufs.

 de 1996, à 1€ 

De 1988, à 2€

De 1987, à 4€
Les 3 livres et fascicules ci-dessus ont été trouvés chez Emmaüs.

De 2016, à 12€ en librairie.
Avec de bonnes photos pour l'identification sur le terrain.

samedi 16 décembre 2017

Livre d'hiver: J'ai vu une fleur sauvage.

C'est l'hiver, je suis en train de lire son livre. C'est une autre approche de la botanique que j'aime bien, car botaniquement parlant, il ne se la joue pas.
Cette approche, je l'ai connu avec ma grand-mère Olga et une soeur du couvant de Fécamp en Normandie, lorsque l'on y cueillaient les plantes et les fleurs pour l'élaboration de la liqueur; Bénédictine, j'avais entre 15 et 17 ans.  

----------------
J'aime la façon dont il parle des fleurs.
Emission de France culture.


Ce n'est pas un livre pour vous fera connaître aussi le nom latin de la fleur présenté, il n'y en a pas...! Il ne les nome qu'avec les noms vernaculaires.
Par exemple pour la barbane, il est impossible de savoir exactement s'il s'agit d'Arctium, minus ou lappa. 
Néanmoins l'on n'y trouve beaucoup de renseignements.  
Il nous présente les fleurs les plus communes de son jardin, j'aime beaucoup les photos.  

mardi 5 décembre 2017

Appel à bénévoles.

N'hésitez pas à faire connaître notre association et à faire passer l'information autour de vous !   A très bientôt,

Conservatoire d'espaces naturels d'Aquitaine
MNE de Pau - Domaine de Sers
Route de Bordeaux
64000 PAU

Tel : 05 59 32 65 19
Email : siege@cen-aquitaine.fr      
Site internet : www.cen-aquitaine.org

Facebook : www.facebook.com/cenaquitaine

Soutenir le CEN Aquitaine (Adhésion, Abonnement, Don)
Accéder au Calendrier des animations gratuites et évènements (sorties, chantiers, stands d'information,...) et vous y inscrire
Accéder à nos Appels à Bénévoles & au Candidature Bénévole si vous souhaitez vous investir dans nos actions
Consulter / Télécharger notre Bulletin d'information semestrielle "L'Echo des Sites d'Aquitaine"

mercredi 29 novembre 2017

Antonin Nicol sous la pluie pour une plante rare. Laphangium luteoalbum.


Le laphangium luteoalbum est en effet une plante assez rare ou du moins très discrète dans notre département, la station que l'on connait n'est que sur quelques mètres carrés. 
Son milieu de vie n'est pas classique, il lui faut des milieux humides dans des parties exondées, mais pas non plus trop humide. 

La prendre en photo valait bien une bonne averse avec un arc-en-ciel en prime. 

jeudi 16 novembre 2017

Les Laphangium luteoalbum sont encore en bouton, fleuriront t-ils avant que le niveau du lac ne les recouvre.

Le lac de Momas est une retenue collinaire, il se remplit avec les pluies d'automne, dans la partie exondée il pousse des Laphangium luteoalbum. 
J'espère qu'ils fleuriront avant que le lac soit à nouveau son niveau maximum.
  
Laphangium luteoalbum


Il était anciennement appelé: Gnaphalium luteo-album, voir aussi Pseudognaphalium luteoalbum.

mercredi 15 novembre 2017

dimanche 12 novembre 2017

Pour mieux comprendre le milieu aquatique de la retenue d'Ayguelongue

Je n’hésite pas à lire et faire venir les brochures des autres bassins hydrauliques. 

Voici l'ensemble des publications, elles ne font que 12 pages chacune.

jeudi 9 novembre 2017

Chantier de Bénévoles "Ensemble préservons une zone humide".





Description : Venez participer au décapage de placettes en prairies à Molinie, à la coupe des ligneux et à l'exportation des résidus sur le site de Carbouère. 

Equipements : Prévoir une tenue de terrain adaptée à la météo du moment (bottes, vêtements de terrain, gants, ...), pique-nique, eau. Si possible vous pouvez ramener du petit matériel (râteaux, sécateurs,...).

Renseignements et inscriptions OBLIGATOIRES avant le 30/11/2017 au soir afin d'obtenir le lieu de RDV) : auprès de Vincent Jutel, Chargé de missions à l'antenne 64 Béarn : 05 59 90 14 42.
v.jutel@cen-aquitaine.fr

Public : Tout public

mercredi 8 novembre 2017

Le lin est en fleur au lac de Momas. (En haut de la partie exondée).

Linum bienne. En fleur un 8 novembre. 

Le lin est en haut, dans la partie exondée du lac.

mardi 7 novembre 2017

Les plantes dans la partie exondée du lac d'Ayguelongue sont des hélophytes.

En amont des deux îlots.

Les plantes dans la partie exondée du lac, retenue d'Ayguelongue (qui est le nom du ruisseau) sont des plantes hélophytes. c'est à dire que les racines et les rhizomes sont ancrées dans un substrat plus ou moins vaseux et parfois gorgé d'eau. 
Alors que l'appareil végétatif (les feuilles et la fleur) et reproducteur (pistil et étamine) sont à l'air libre. 
Du grec "hélos": marais et "phyton": plante. Elles connues sous un autre nom, les plantes palustres.
Elles occupent la zone des eaux peu profondes en amont des deux îles, les sols humides du fond du lac, puis les berges exondées en pente douce en aval des îles jusqu'au déversoir.

L'on trouve aussi le terme: Hygrophile; Se dit d'une plante qui pousse dans les lieux humides.


De toutes mes prospections je n'ai pas encore trouvé des plantes hydrophytes dans la retenue, les seules "constamment immergées" que j'ai observé sont après le barrage dans le ruisseau au niveau de la passerelle. 

En aval du barrage.


Bidens frondosa
Cardamine flexuosa
Cynodon dactylon
Cyperus fuscus
Echinochloa crus-galli

Erigeron sumatrensis
Gnaphalium uliginosum
Guizotia abyssinica

Laphangium luteoalbum
Lindernia dubia
Ludwigia grandiflora
Ludwigia palustris
Lysimachia vulgaris
Lythrum salicaria
Paspalum distichum
Persicaria maculosa
Rorippa palustris
Solanum nigrum
Xanthium strumarium

dimanche 5 novembre 2017

Conyza ou Erigeron sumatrensis, dans la partie exondée du lac de Momas.

Encore considérée comme très rare en France à la fin du XIXe siècle où on ne la signalait que dans les Abères (Pyrénées Orientales) entre Banyuls et Palau-del-Vidre, la vergette de Sumatra a depuis considérablement étendu son territoire.
Elle a atteint la Bretagne à la fin des années 1960.
Ref: Page 184, Guide des plantes invasives, fou de nature, édition Belin.

Cette plante fait partie des Vergettes, plus connu sous le nom des érigeron, elle est originaire d'Amérique du sud.

Dans la partie exondée de la retenue d'Ayguelongue (commune de Momas-Mazerolles 64, cette rosette est très présente, à la fois dans la partie vaseuse et humide que dans la partie sèche et rocailleuse la plus haute près du niveau maximum du lac.

Elle est présentée dans assez peu de mes livres:
- La grande flore en couleurs de Gaston Bonnier.
sous le nom de Erigeron naudini. Tome 1, planche 277.
- Guide des plantes invasives
- Plantes des rizières de Camargue.
- Flore des champs cultivés.
- Flore des friches urbaines.
C'est une plante robuste, qui résiste aux eaux saumâtres et qui a des résistances à des herbicides.
source:  

Dans ce livre l'on peut identifier les jeunes plantes avec les rosettes.
(C'est le livre que j'aurai à Noël).

vendredi 3 novembre 2017

Cardamine flexuosa arrive à survivre face à l'envahissante Ludwigia grandiflora, la Jussie à grandes fleurs.

Synthèse

La jussie à grandes fleurs, Ludwigia grandiflora, est une plante aquatique originaire d'Amérique du Sud. Elle est commercialisée comme plante ornementale pour les bassins d'agrément. Elle a été découverte en milieu naturel dans les années 1980 et possède aujourd'hui le statut de plante invasive. 
Elle a de très bonnes capacités de dispersion et s'adapte facilement à des milieux aquatiques variés. En conditions optimales, la plante peut croître de 2 cm par jour et former des herbiers denses qui étouffent les plantes natives. 
Ces herbiers altèrent de manière fondamentale la qualité et le fonctionnement écologique des milieux aquatiques tout en réduisant fortement leur valeur récréative (pêche, activités nautiques, etc.).
Source:

D'Andréas.
Au lac d'Ayguelongue, (Momas-Mazerolles) Il n'y avait pas de plantes natives, puisque le milieu naturel avait été profondément modifié et même détruit pour y aménager un réservoir collinaire en 1996. Ludwigia grandiflora a donc colonisée un espace transformé. 

Pour le lac de Momas, la Jussie à grandes fleurs et les autres plantes invasives altèrent la vasière, (le fond du lac), qui est un lieu de pose et une source de nourriture pour les limicoles migrateurs, pendant la période d’assèchement de Juillet à octobre. 

îlot de Cardamine flexuosa dans la Jussie.

Je ne sais pas si c'est Ludwigia grandiflora, (La Jussie), qui étouffe les cardamines, ou l'inverse.

Cardamine flexuosa.

jeudi 2 novembre 2017

La colonisation des plantes dans la partie exondée du lac d'Ayguelongue.

Lorsqu'au fil des années, j'ai vu la colonisation des graminées sur le fond du lac en vasière, en premier lieu avec le Paspalun distichum, le Cynodon dactylon, je ne me suis pas trop inquiété. (Deux graminées que j'ai identifié bien plus tard).
C'est avec l'apparition de la jussie, Ludwigia grandiflora, que mes premières craintes sont venues, puis la découverte de Xanthium strumarium.


J'ai donc cherché sur internet un quelconque inventaire pour connaître le nom de toutes ces plantes, et je n'avais rien trouvé. 
De tous les réservoirs collinaires du grand sud-ouest, aucun inventaire floristique ne semble avoir été publié. 


Ma motivation de connaître ces plantes et d'en faire un inventaire, m'est venue du fait de la perte en superficie de la vasière pour l'accueil des limicoles migrateurs que j'aime observer.
Malgré, que ce type de recherche en botanique soit beaucoup moins passionnant que la recherche des orchidées sauvages, je voulais absolument mettre un nom sur ces plantes. 


Voici donc un inventaire exhaustif des principales plantes recensées. Je n'ai relevé que celles qui ont un effectif important et facilement identifiable. 
J'ai délaissé un grand nombre de rosette non fleurie. J'ai aussi recherché celles qui étaient qualifiées comme invasives. 

La végétation ne se développe pas dans les sols hydromorphes (saturé en eaux).

Pour cela, j'ai utilisé plusieurs livres, pour les principaux: 
- Guides des plantes des milieux humides, fou de nature, édition Belin.
- Guides des plantes invasives, fou de nature, édition Belin.
- Flore des friches urbaines, édition Xavier Barral.
- Flore d'Europe occidentale, édition Arthaud.
- Flora del païs vasco, Gouvernement vasco, Victoria-Gasteiz. 
- Plantes des rizières de Camargue, CFR-Pnrc-Cirad.


Voici la liste des 19 plantes que j'ai réussi à identifier de façon certaine, grâce à l'aide d'autres botanistes qui m'ont aimablement aidé, voir même corrigé.

Bidens frondosa
Cardamine flexuosa
Cynodon dactylon
Cyperus fuscus
Echinochloa crus-galli

Erigeron sumatrensis
Gnaphalium uliginosum
Guizotia abyssinica

Laphangium luteoalbum
Lindernia dubia
Ludwigia grandiflora
Ludwigia palustris
Lysimachia vulgaris
Lythrum salicaria
Paspalum distichum
Persicaria maculosa
Rorippa palustris
Solanum nigrum
Xanthium strumarium

Je ne prends pas en compte les plantes en bordure des berges lorsque le lac est plein, comme la menthe aquatique Mentha aquatica, ou encore l'iris des marais Iris pseudacorus. Car ces plantes ne poussent pas dans la partie exondée lorsque celui-ci se vide pour les besoins agricoles.

mercredi 1 novembre 2017

A propos de l'étagement des plantes dans la partie exondée du lac de Momas. (Réservoir d'Ayguelongue).

Cette année est une année exceptionnelle pour faire l'inventaire des plantes dans la partie exondée du lac, car il fait beau et il ne pleut pas, les plantes ont donc le temps de se développer et le niveau du lac ne remonte pas.

Pour l'inventaire je ne prends pas les plantes que je trouve sur le pourtour du lac, à l'exemple de la menthe aquatique, mais encore, Chénopode Bon-Henri, etc. 

Visualisation de la strate de la partie exondée, ou Laphangium luteoalbum n'est présent que sur la partie le plus sèche, près du niveau maximum du lac. Par contre, Gnaphalium uliginosum, colonise toute la strate de la partie exondée.

Xanthium strumarium, est présent de façon très envahissante sur toute la strate de la vasière qu'elle soit sèche ou humide.  


Le fruit de Xanthium strumarium.