vendredi 17 avril 2020

(28e) J'identifie les plantes sur la pelouse d'ou j'habite. (Les fleurs sur lesquelles nous marchons.)

  Récapitulatif des fleurs observées: Erodium moschatum, Capsella bursa-pastoris, Veronica persica, Viola riviniana, Vicia hirsuta, Lamium purpureum, Duchesnea indica, Ranunculus acris, Cerastium glomaratum, Valerianella locusta, (10) Cymbalaria muralis, Asplenium adiantum-nigrum, Asplenium trichomanes, Geum unbanum, Carex pendula, Oxalis incarnata, Lapsana communis, Carex remota, Geranium robertianum, Ajuga reptans, (20) Primula vulgaris, Lysimachia arvensis, Solanum pseudocapsicum, Fragaria vesca, Trifolium pratense, Taraxacum sp, Galium aparine, Hypochaeris radicata, 

Botanique de confinement (en bas de chez moi) afin de ne pas épuiser ma source des fleurs, j'en présente une par jour.
Porcelle enracinée, Hypochaeris radicata.


Hypochaeris radicata.

La porcelle enracinée, ressemble beaucoup au Liondent d'automne, (expliqué ci-dessous), elle aussi a de longues tiges florifères sans feuilles, couvertes de petites écailles triangulaires, dont l'extrémité est toutefois foncée. Pour distinguer la porcelle du liondent, souvenez-vous que la première a des feuilles velues, grossièrement dentées, qu'elle préfère les sols légèrement acides et pousse souvent sur les pelouses. Le repérage des espèces qui pousse à ses côtés vous apportera donc une aide précieuse.



Une multitude de plantes ressemblent au pissenlit, toutes produisant des capitules jaunes aplatis, souvent composés de fleurs ligulées et dépourvus de cœur. Ces quelques pages illustrent les plus courantes et les plus typiques d'entre elles, qui demeurent généralement difficiles à distinguer sans un minimum d'expérience. Sachez néanmoins qu'il existe souvent pour chacune un facteur déterminant. Le Liondent d'automne, qui pousse dans toutes les étendues herbeuses, avec une préférence pour les sols calcaires, fleurit parfois en pleine été, mais c'est au début de l'automne, lorsque l'heure de la gloire de la plupart des espèces similaires est passée, qu'il explose vraiment. Cherchez ses feuilles délicatement lobées, ses minuscules bractées et ses tiges florifères sans feuilles. 
Ref: page 172-173.

Aucun commentaire: