lundi 1 juin 2020

(73e) J'identifie les plantes sur la pelouse d'ou j'habite. (Les fleurs sur lesquelles nous marchons).

Récapitulatif des fleurs observées: Erodium moschatum, Capsella bursa-pastoris, Veronica persica, Viola riviniana, Vicia hirsuta, Lamium purpureum, Duchesnea indica, Ranunculus acris, Cerastium glomaratum, Valerianella locusta, (10) Cymbalaria muralis, Asplenium adiantum-nigrum, Asplenium trichomanes, Geum unbanum, Carex pendula, Oxalis incarnata, Lapsana communis, Carex remota, Geranium robertianum, Ajuga reptans, (20) Primula vulgaris, Lysimachia arvensis, Solanum pseudocapsicum, Fragaria vesca, Trifolium pratense, Taraxacum sp, Galium aparine, Hypochaeris radicata, Vicia sativa, Veronica serpyllifolia, (30) Bellis perinnis, Ranunculus ficaria, Euphorbia peplus, Mentha suaveolens, Circium vulgare, Hordeum murinum, Plantago lanceolata, Oenothera rosea, Cardamine pratensis, Sonchus oleraceus, (40) Veronica chamaedrys, Medicago lupulina, Conyza sumatrensis, Cyperus eragrostis, Rumex obtusifolius, Rumex acetosa, Malva sylvestris, Stellaria graminea, Amaranthus deflexus, Polygonum aviculare, (50) Oxalis corniculata, Dactylis glomerata, Lonicera japonica, Ceratochloa cathartica, Pyracantha coccinea, Gamochaeta coarctata, Carex leersii, Paspalum dilatatum, Lolium perenne, Poa pratensis, (60) Trifolium repens, Prunella vulgaris, Galium palustre, Rumex pulcher, Bryonia dioica, Danthonia decumbens, Polycarpon tetraphyllum, Veronica arvensis, Rubus fruticosus, Festuca gigantea, (70) Hedera helix, Centranthus ruber, Agrostis capillaris, 

Botanique de dé-confinement, (en bas de chez moi) afin de ne pas épuiser ma source des fleurs, plantes et graminées, je n'en présente qu'une par jour.
Agrostide capillaire, Agrostis capillaris.  



Agrostis capillaris.

Ref: planche 659, volume 2 et texte 3.069, volume 4. La grande flore en couleurs de Georges Bonnier. 2003, Belin.
Les diverses plantes que l'on réunit sous ce nom général peuvent avoir de 20 cm à 1 mètre de hauteur et se rencontrent dans toute l'étendue de notre flore.
Elles croissent dans les prés, les friches, les champs, les bois, les terrains incultes et au bord des chemins où leurs fleurs blanches, verdâtres ou violacées, s'épanouissent depuis le mois de mai jusqu'au mois de septembre....
Ces plantes donnent un fourrage d'assez bonne qualité, mais ont l'inconvénient d'être très envahissantes et de ce fait sont nuisibles aux cultures. 
S'élève jusque dans la zone alpine ; atteint 2.600 m d'altitude dans les Alpes, très commun.

Ref: Planche 265, "La nouvelle flore illustrée des Pyrénées" 2018, Marcel Saule.
C'est une espèce vivace très banale, de taille médiocre (60 cm au plus), émettant de cours stolons et des tiges dressées à feuilles planes larges de 2 à 4 mm, avec un ligule courte et tronquée. L'inflorescence en panicule lâche, d'un vert violacé le plus souvent, s'épanouit de juin à septembre et demeure  étalée après la floraison. Elle est composée de petits épillets de 2 mm environ, glumes presque égales, à une seule leur bisexuée dont la glumelle inférieure, 2 fois plus longue que la supérieure et prolongée d'une petite arête. 
Sous-bois, landes, prairies de fauche, pelouse, abords des cultures, des chemins des lieux habités, etc., depuis l'étage inférieur jusqu'à la base de l'étage alpin, sur l'ensemble de la chaîne.  


Aucun commentaire: