mardi 30 juin 2020

102e jour, j'identifie les plantes sur la pelouse d'ou j'habite. (Les fleurs sur lesquelles nous marchons).

Récapitulatif des fleurs observées: Erodium moschatum, Capsella bursa-pastoris, Veronica persica, Viola riviniana, Vicia hirsuta, Lamium purpureum, Duchesnea indica, Ranunculus acris, Cerastium glomaratum, Valerianella locusta, (10) Cymbalaria muralis, Asplenium adiantum-nigrum, Asplenium trichomanes, Geum unbanum, Carex pendula, Oxalis incarnata, Lapsana communis, Carex remota, Geranium robertianum, Ajuga reptans, (20) Primula vulgaris, Lysimachia arvensis, Solanum pseudocapsicum, Fragaria vesca, Trifolium pratense, Taraxacum sp, Galium aparine, Hypochaeris radicata, Vicia sativa, Veronica serpyllifolia, (30) Bellis perinnis, Ranunculus ficaria, Euphorbia peplus, Mentha suaveolens, Circium vulgare, Hordeum murinum, Plantago lanceolata, Oenothera rosea, Cardamine pratensis, Sonchus oleraceus, (40) Veronica chamaedrys, Medicago lupulina, Conyza sumatrensis, Cyperus eragrostis, Rumex obtusifolius, Rumex acetosa, Malva sylvestris, Stellaria graminea, Amaranthus deflexus, Polygonum aviculare, (50) Oxalis corniculata, Dactylis glomerata, Lonicera japonica, Ceratochloa cathartica, Pyracantha coccinea, Gamochaeta coarctata, Carex leersii, Paspalum dilatatum, Lolium perenne, Poa pratensis, (60) Trifolium repens, Prunella vulgaris, Galium palustre, Rumex pulcher, Bryonia dioica, Danthonia decumbens, Polycarpon tetraphyllum, Veronica arvensis, Rubus fruticosus, Festuca gigantea, (70) Hedera helix, Centranthus ruber, Agrostis capillaris, Hypericum perforatum, Alopecurus myosuroides, Lactuca serriola, Allium oleraceum, Fallopia convolvulus, Clematis vitalba, Paulownia tomentosa, (80) Plantago major, Erigeron karvinskianus, Poa annua, Leucanthemum vulgare, Ficus carica, Convolvulus sepium, Verbena officinalis, Poa trivialis, Bromus willdenowii, Galinsoga quadriradiata, (90) Cichorium intybus, Holcus lanatus, Oenothera erythrosepala, Saxifraga hirsuta, Diospyros virginiana, Trachycarpus fortunei, Ligustrum vulgare, Fraxinus excelsior, Corylus avellana, Parthenocissus inserta, (100) Quercus rubra, Tilia tomentosa,  

Inventaire botanique issus du confinement, (en bas de chez moi) afin de ne pas épuiser ma recherche de plantes à fleurs, graminées et carex, je n'en présente qu'une par jour, depuis le samedi 21 mars. (Soit 4 jours après le début du confinement)
Tilleul argenté, Tilia tomentosa.


Tilia tomentosa.
Ref: page 201, "Encyclopédie visuelle des arbres et des arbustres" 2008, Maurice Dupérat & Jean-Marie Polese. Artémis édition.
Houppier ample, en forme de dôme, écorce gris foncé, lisse puis fissurée, bourgeons globuleux à trois écailles, feuilles alternes en forme de cœur, de 8 à 15 cm, blanc argenté sur la face inférieure.   

Ce rejet de Tilleul argenté pousse dans cette haie de thuya de l'école Nandina Park, à l'état sauvage et naturel.



lundi 29 juin 2020

101e jour, j'identifie les plantes sur la pelouse d'ou j'habite. (Les fleurs sur lesquelles nous marchons).

Récapitulatif des fleurs observées: Erodium moschatum, Capsella bursa-pastoris, Veronica persica, Viola riviniana, Vicia hirsuta, Lamium purpureum, Duchesnea indica, Ranunculus acris, Cerastium glomaratum, Valerianella locusta, (10) Cymbalaria muralis, Asplenium adiantum-nigrum, Asplenium trichomanes, Geum unbanum, Carex pendula, Oxalis incarnata, Lapsana communis, Carex remota, Geranium robertianum, Ajuga reptans, (20) Primula vulgaris, Lysimachia arvensis, Solanum pseudocapsicum, Fragaria vesca, Trifolium pratense, Taraxacum sp, Galium aparine, Hypochaeris radicata, Vicia sativa, Veronica serpyllifolia, (30) Bellis perinnis, Ranunculus ficaria, Euphorbia peplus, Mentha suaveolens, Circium vulgare, Hordeum murinum, Plantago lanceolata, Oenothera rosea, Cardamine pratensis, Sonchus oleraceus, (40) Veronica chamaedrys, Medicago lupulina, Conyza sumatrensis, Cyperus eragrostis, Rumex obtusifolius, Rumex acetosa, Malva sylvestris, Stellaria graminea, Amaranthus deflexus, Polygonum aviculare, (50) Oxalis corniculata, Dactylis glomerata, Lonicera japonica, Ceratochloa cathartica, Pyracantha coccinea, Gamochaeta coarctata, Carex leersii, Paspalum dilatatum, Lolium perenne, Poa pratensis, (60) Trifolium repens, Prunella vulgaris, Galium palustre, Rumex pulcher, Bryonia dioica, Danthonia decumbens, Polycarpon tetraphyllum, Veronica arvensis, Rubus fruticosus, Festuca gigantea, (70) Hedera helix, Centranthus ruber, Agrostis capillaris, Hypericum perforatum, Alopecurus myosuroides, Lactuca serriola, Allium oleraceum, Fallopia convolvulus, Clematis vitalba, Paulownia tomentosa, (80) Plantago major, Erigeron karvinskianus, Poa annua, Leucanthemum vulgare, Ficus carica, Convolvulus sepium, Verbena officinalis, Poa trivialis, Bromus willdenowii, Galinsoga quadriradiata, (90) Cichorium intybus, Holcus lanatus, Oenothera erythrosepala, Saxifraga hirsuta, Diospyros virginiana, Trachycarpus fortunei, Ligustrum vulgare, Fraxinus excelsior, Corylus avellana, Parthenocissus inserta, (100) Quercus rubra, 

Inventaire botanique issus du confinement, (en bas de chez moi) afin de ne pas épuiser ma recherche de plantes à fleurs, graminées et carex, je n'en présente qu'une par jour, depuis le samedi 21 mars. (Soit 4 jours après le début du confinement)
Chêne rouge d'Amérique, Quercus rubra.


Quercus rubra.
Ref: page 207, "Encyclopédie visuelle des arbres et arbustres, 2008, Maurice Dupérat & Jean-Marie Polese. Artémis édition.
D'une hauteur de 35 m, le chêne rouge d'Amérique possède un houppier dense et ovoïde, Ses grosses branches lisses et vert brunâtre sont dressées et forment un angle aigu avec le tronc. 



Des rejets du Quercus rubra poussent de façon naturelle et sauvage, dans cette haie de thuya de l'école Nandina Park à Pau.

dimanche 28 juin 2020

100e jour, j'identifie les plantes sur la pelouse d'ou j'habite. (Les fleurs sur lesquelles nous marchons).

Récapitulatif des fleurs observées: Erodium moschatum, Capsella bursa-pastoris, Veronica persica, Viola riviniana, Vicia hirsuta, Lamium purpureum, Duchesnea indica, Ranunculus acris, Cerastium glomaratum, Valerianella locusta, (10) Cymbalaria muralis, Asplenium adiantum-nigrum, Asplenium trichomanes, Geum unbanum, Carex pendula, Oxalis incarnata, Lapsana communis, Carex remota, Geranium robertianum, Ajuga reptans, (20) Primula vulgaris, Lysimachia arvensis, Solanum pseudocapsicum, Fragaria vesca, Trifolium pratense, Taraxacum sp, Galium aparine, Hypochaeris radicata, Vicia sativa, Veronica serpyllifolia, (30) Bellis perinnis, Ranunculus ficaria, Euphorbia peplus, Mentha suaveolens, Circium vulgare, Hordeum murinum, Plantago lanceolata, Oenothera rosea, Cardamine pratensis, Sonchus oleraceus, (40) Veronica chamaedrys, Medicago lupulina, Conyza sumatrensis, Cyperus eragrostis, Rumex obtusifolius, Rumex acetosa, Malva sylvestris, Stellaria graminea, Amaranthus deflexus, Polygonum aviculare, (50) Oxalis corniculata, Dactylis glomerata, Lonicera japonica, Ceratochloa cathartica, Pyracantha coccinea, Gamochaeta coarctata, Carex leersii, Paspalum dilatatum, Lolium perenne, Poa pratensis, (60) Trifolium repens, Prunella vulgaris, Galium palustre, Rumex pulcher, Bryonia dioica, Danthonia decumbens, Polycarpon tetraphyllum, Veronica arvensis, Rubus fruticosus, Festuca gigantea, (70) Hedera helix, Centranthus ruber, Agrostis capillaris, Hypericum perforatum, Alopecurus myosuroides, Lactuca serriola, Allium oleraceum, Fallopia convolvulus, Clematis vitalba, Paulownia tomentosa, (80) Plantago major, Erigeron karvinskianus, Poa annua, Leucanthemum vulgare, Ficus carica, Convolvulus sepium, Verbena officinalis, Poa trivialis, Bromus willdenowii, Galinsoga quadriradiata, (90) Cichorium intybus, Holcus lanatus, Oenothera erythrosepala, Saxifraga hirsuta, Diospyros virginiana, Trachycarpus fortunei, Ligustrum vulgare, Fraxinus excelsior, Corylus avellana, Parthenocissus inserta, (100) 

Inventaire botanique issus du confinement, (en bas de chez moi) afin de ne pas épuiser ma recherche de plantes à fleurs, graminées et carex, je n'en présente qu'une par jour, depuis le samedi 21 mars. (Soit 4 jours après le début du confinement)
Vigne-vierge à cinq folioles, Parthenocissus inserta.


La haie de l'école Nandina Park, avec ses multiples rejets parmi le thuya. La Vigne-vierge est incontestablement une sauvage, pour la 100e plante identifiée en bas de chez moi. 

 Parthenocissus inserta.
Comment faire la différence entre quinquefolia et insecta ?
---------------
Ref: Parthenocissus insecta: Flora helvetica 2018.
Semblable à P. quinquefolia, 
mais rameaux verts au printemps, pour P. insecta avec une vrilles à 2-5 rameaux droits. Feuilles vertes et luisantes à dents acérées, rougissant plus tôt.
chez (P. quinquefolia 5 à 12 rameaux volubiles), 

--------------------

Vrilles à 5-8 bras, minis de crampons à l'extrémité pour: P. quiquefolia.
Vrilles à 3-5 bras, mais sans crampon à l'extrémité pour: P. inserta.

De plus en plus utilisée pour la régulation thermique et le verdissement des bâtiments, la vigne-vierge aurait été consommée par les Amérindiens qui faisait cuire les jeunes pousses. Un sirop expectorant était réalisé avec l'écorce et les rameaux. Les fleurs sont insignifiantes mais elles attirent de nombreux pollinisateurs. les fruits sont des baies bleu foncé toxiques pour les mammifères mais elles font le bonheur des oiseaux qui participent ainsi à la dissémination des graines en les rejetant dans leurs fientes.

Ref: page 156, "Sauvage de ma rue", 2012, Collectif, Lepassage.
Description pour P. quinquefolia.
La vigne vierge qu'on trouve spontanément dans nos villes est en fait originaire d'Amérique du Nord. Cette plante peut recouvrir le sol ou bien grimper le long d'un support naturel ou artificiel tel que des clôtures ou des murs. Elle s'accroche sur presque toutes les surfaces à l'aide de crampons adhésifs qui ne détériorent généralement pas les façades, mais permettent surtout de rafraîchir les bâtiments en été. 
C'est une espèce des sols plutôt humides et riches. En ville, on peut la rencontrer sur les vieux murs, les arbres non entretenus, ou rampant au sol à l'ombre des haies, des arbres des parcs urbains et dans les friches.  

La vigne vierge produit des tiges souples qui rampent au sol si elles ne sont pas tenues par un support. Les feuilles, réparties le long de la tige, sont composées de cinq folioles en forme de fer de lance et à bords dentés. Mais le vigne vierge présente une particularité assez remarquable, celle de porter à l'extrémité des ses ramifications des vrilles permettant à la plante de s'accrocher à son support. les feuilles sont regroupées en grappes verdâtres. Elles donnent des petits fruits de 6 mm, ronds et noir bleuté, non comestibles.



Détail de la vigne vierge sur la haie de l'école Nandina Park 
Les crampons sont dépourvus de ventouses.



Ce guide ne présente pas P. inserta.

samedi 27 juin 2020

(99e jour) J'identifie les plantes sur la pelouse d'ou j'habite. (Les fleurs sur lesquelles nous marchons).

Récapitulatif des fleurs observées: Erodium moschatum, Capsella bursa-pastoris, Veronica persica, Viola riviniana, Vicia hirsuta, Lamium purpureum, Duchesnea indica, Ranunculus acris, Cerastium glomaratum, Valerianella locusta, (10) Cymbalaria muralis, Asplenium adiantum-nigrum, Asplenium trichomanes, Geum unbanum, Carex pendula, Oxalis incarnata, Lapsana communis, Carex remota, Geranium robertianum, Ajuga reptans, (20) Primula vulgaris, Lysimachia arvensis, Solanum pseudocapsicum, Fragaria vesca, Trifolium pratense, Taraxacum sp, Galium aparine, Hypochaeris radicata, Vicia sativa, Veronica serpyllifolia, (30) Bellis perinnis, Ranunculus ficaria, Euphorbia peplus, Mentha suaveolens, Circium vulgare, Hordeum murinum, Plantago lanceolata, Oenothera rosea, Cardamine pratensis, Sonchus oleraceus, (40) Veronica chamaedrys, Medicago lupulina, Conyza sumatrensis, Cyperus eragrostis, Rumex obtusifolius, Rumex acetosa, Malva sylvestris, Stellaria graminea, Amaranthus deflexus, Polygonum aviculare, (50) Oxalis corniculata, Dactylis glomerata, Lonicera japonica, Ceratochloa cathartica, Pyracantha coccinea, Gamochaeta coarctata, Carex leersii, Paspalum dilatatum, Lolium perenne, Poa pratensis, (60) Trifolium repens, Prunella vulgaris, Galium palustre, Rumex pulcher, Bryonia dioica, Danthonia decumbens, Polycarpon tetraphyllum, Veronica arvensis, Rubus fruticosus, Festuca gigantea, (70) Hedera helix, Centranthus ruber, Agrostis capillaris, Hypericum perforatum, Alopecurus myosuroides, Lactuca serriola, Allium oleraceum, Fallopia convolvulus, Clematis vitalba, Paulownia tomentosa, (80) Plantago major, Erigeron karvinskianus, Poa annua, Leucanthemum vulgare, Ficus carica, Convolvulus sepium, Verbena officinalis, Poa trivialis, Bromus willdenowii, Galinsoga quadriradiata, (90) Cichorium intybus, Holcus lanatus, Oenothera erythrosepala, Saxifraga hirsuta, Diospyros virginiana, Trachycarpus fortunei, Ligustrum vulgare, Fraxinus excelsior, Corylus avellana, 

Inventaire botanique issus du confinement, (en bas de chez moi) afin de ne pas épuiser ma recherche de plantes à fleurs, graminées et carex, je n'en présente qu'une par jour, depuis le samedi 21 mars. (Soit 4 jours après le début du confinement).
Noisetier commun, Corylus avellana.


 Corylus avellana. 
Ce Noisetier commun, qui pousse dans l'allée contiguë à l'école Nandina Park est vraiment sauvage, puisse qu'aucun n'a été planté par le service des espaces-verts de la ville de Pau.  
-------------------

Ref: Page 59, "Plantes sauvages à histoires", 2004, Bernard Bertrand, Gérard Briane, Jean Hannoteaux. édition de Terran. 
Contrairement à Beaucoup d'espèce arborescentes de nos climats, pendant la saison froide, le Noisetier ne se met pas du tout en dormances. En fin d'automne naissent sur lui les fleurs, véritables chatons sexués, mâles ou femelles. Pendant l'hiver scintille au sommet des glomérules une petite lueur rouge - le tison sous la cendre- qui s'embrasera dans les semaines et les mois à venir. Cet organe mâle émet son pollen dès décembre, alors que les fleurs femelles ne seront réceptrices que fin février, début mars. 
Les abeilles, elles mêmes, ne le récoltent qu'aux premiers jours de l'avant-printemps. Pourquoi cet apparent gaspillage ? Autre question sans réponse... Pourquoi la baguette du sourcier est-elle de préférence en Noisetier ? Nul ne le sait, mais les qualités de transmetteur d'énergie du Coudrier (nom populaire du Noisetier) en font un arbre chargé de symboles. Il est par exemple associé aux rites de fécondité et ses fruits son encore, dans les mariages d'outre-Rhin, offerts aux nouveaux époux.
Parfois, de la sexualité à la luxure, le passage est aisé ; la symbolique de la noisette est, en ce domaine, si significative que notre pauvre arbre se voit accrédité des pires diableries. Pour autant, il reste avant tout symbole de vitalité et d'espoir. 



vendredi 26 juin 2020

(98e jour) J'identifie les plantes sur la pelouse d'ou j'habite. (Les fleurs sur lesquelles nous marchons).

Récapitulatif des fleurs observées: Erodium moschatum, Capsella bursa-pastoris, Veronica persica, Viola riviniana, Vicia hirsuta, Lamium purpureum, Duchesnea indica, Ranunculus acris, Cerastium glomaratum, Valerianella locusta, (10) Cymbalaria muralis, Asplenium adiantum-nigrum, Asplenium trichomanes, Geum unbanum, Carex pendula, Oxalis incarnata, Lapsana communis, Carex remota, Geranium robertianum, Ajuga reptans, (20) Primula vulgaris, Lysimachia arvensis, Solanum pseudocapsicum, Fragaria vesca, Trifolium pratense, Taraxacum sp, Galium aparine, Hypochaeris radicata, Vicia sativa, Veronica serpyllifolia, (30) Bellis perinnis, Ranunculus ficaria, Euphorbia peplus, Mentha suaveolens, Circium vulgare, Hordeum murinum, Plantago lanceolata, Oenothera rosea, Cardamine pratensis, Sonchus oleraceus, (40) Veronica chamaedrys, Medicago lupulina, Conyza sumatrensis, Cyperus eragrostis, Rumex obtusifolius, Rumex acetosa, Malva sylvestris, Stellaria graminea, Amaranthus deflexus, Polygonum aviculare, (50) Oxalis corniculata, Dactylis glomerata, Lonicera japonica, Ceratochloa cathartica, Pyracantha coccinea, Gamochaeta coarctata, Carex leersii, Paspalum dilatatum, Lolium perenne, Poa pratensis, (60) Trifolium repens, Prunella vulgaris, Galium palustre, Rumex pulcher, Bryonia dioica, Danthonia decumbens, Polycarpon tetraphyllum, Veronica arvensis, Rubus fruticosus, Festuca gigantea, (70) Hedera helix, Centranthus ruber, Agrostis capillaris, Hypericum perforatum, Alopecurus myosuroides, Lactuca serriola, Allium oleraceum, Fallopia convolvulus, Clematis vitalba, Paulownia tomentosa, (80) Plantago major, Erigeron karvinskianus, Poa annua, Leucanthemum vulgare, Ficus carica, Convolvulus sepium, Verbena officinalis, Poa trivialis, Bromus willdenowii, Galinsoga quadriradiata, (90) Cichorium intybus, Holcus lanatus, Oenothera erythrosepala, Saxifraga hirsuta, Diospyros virginiana, Trachycarpus fortunei, Ligustrum vulgare, Fraxinus excelsior, 

Inventaire botanique issus du confinement, (en bas de chez moi) afin de ne pas épuiser ma recherche de plantes à fleurs, graminées et carex, je n'en présente qu'une par jour, depuis le samedi 21 mars. (Soit 4 jours après le début du confinement).
Frêne commun , Fraxinus excelsior.


Fraxinus excelsior.
Je continue l'inventaire des plantes qui poussent à l'état sauvage et naturel, même s'il s'agit de ligneux (d'arbres dans le parc qui ont essemés) dans la haie de thuya de l'école Nandina Park.

Cette présentation 98 fait site de 97 à 95 sur les arbustes et les arbres.

Dans notre région (Les vallées Pyrénéennes) le Frêne commun est un arbre très répandu dans les prairies de fauches, à la fois pour délimiter les parcelles comme haie, mais aussi en Frêne têtard pour l'utilisation du bois de chauffage. (ce que est moins vrai à notre époque).
En ville, à Pau il est devenu uniquement un arbre d'agrément. Il s'en trouve ici et là ou il avait été planté dans des exploitations agricoles. Les terrains de ces mêmes exploitations, ont été vendu et les arbres sont restés debout. Beaucoup sont devenu des vieux arbres. 

Dans le livre; page 143, "Encyclopédie visuelle des arbres et arbustes" 2008, Maurice Dupérat & Jean-Marie Polese, artémis édition. une très riche description en est faite. 


jeudi 25 juin 2020

(97e jour) J'identifie les plantes sur la pelouse d'ou j'habite. (Les fleurs sur lesquelles nous marchons).

Récapitulatif des fleurs observées: Erodium moschatum, Capsella bursa-pastoris, Veronica persica, Viola riviniana, Vicia hirsuta, Lamium purpureum, Duchesnea indica, Ranunculus acris, Cerastium glomaratum, Valerianella locusta, (10) Cymbalaria muralis, Asplenium adiantum-nigrum, Asplenium trichomanes, Geum unbanum, Carex pendula, Oxalis incarnata, Lapsana communis, Carex remota, Geranium robertianum, Ajuga reptans, (20) Primula vulgaris, Lysimachia arvensis, Solanum pseudocapsicum, Fragaria vesca, Trifolium pratense, Taraxacum sp, Galium aparine, Hypochaeris radicata, Vicia sativa, Veronica serpyllifolia, (30) Bellis perinnis, Ranunculus ficaria, Euphorbia peplus, Mentha suaveolens, Circium vulgare, Hordeum murinum, Plantago lanceolata, Oenothera rosea, Cardamine pratensis, Sonchus oleraceus, (40) Veronica chamaedrys, Medicago lupulina, Conyza sumatrensis, Cyperus eragrostis, Rumex obtusifolius, Rumex acetosa, Malva sylvestris, Stellaria graminea, Amaranthus deflexus, Polygonum aviculare, (50) Oxalis corniculata, Dactylis glomerata, Lonicera japonica, Ceratochloa cathartica, Pyracantha coccinea, Gamochaeta coarctata, Carex leersii, Paspalum dilatatum, Lolium perenne, Poa pratensis, (60) Trifolium repens, Prunella vulgaris, Galium palustre, Rumex pulcher, Bryonia dioica, Danthonia decumbens, Polycarpon tetraphyllum, Veronica arvensis, Rubus fruticosus, Festuca gigantea, (70) Hedera helix, Centranthus ruber, Agrostis capillaris, Hypericum perforatum, Alopecurus myosuroides, Lactuca serriola, Allium oleraceum, Fallopia convolvulus, Clematis vitalba, Paulownia tomentosa, (80) Plantago major, Erigeron karvinskianus, Poa annua, Leucanthemum vulgare, Ficus carica, Convolvulus sepium, Verbena officinalis, Poa trivialis, Bromus willdenowii, Galinsoga quadriradiata, (90) Cichorium intybus, Holcus lanatus, Oenothera erythrosepala, Saxifraga hirsuta, Diospyros virginiana, Trachycarpus fortunei, Ligustrum vulgare,   

Inventaire botanique issus du confinement, (en bas de chez moi) afin de ne pas épuiser ma recherche de plantes à fleurs, graminées et carex, je n'en présente qu'une par jour, depuis le samedi 21 mars. (Soit 4 jours après le début du confinement).
Troène commun, Ligustrum vulgare.


 Ligustrum vulgare.
Ref: page 132, "Encyclopédie visuelle des arbres et des arbustes", 2008, Maurice Dupérat & Jean-Marie Polese, Artémis éditions.
Buisson ou arbuste aux rameaux allongées ou flexibles, dressés ou retombants, écorce brunâtre clair, ponctuée de petites verrues, bourgeons verts et minuscules, feuilles semi-persistantes, de 3 à 6 cm, opposées simples et entières, ovales lancéolées, à pétiole court, un peu coriaces, lisses et vert brillant dessus, devenant verdâtre violacé en automne, Fleurs blanches, odorantes, en panicules terminaux assez denses, fruits baies globuleuses, noir luisant, persistantes une partie de l'hiver, et toxiques. Forêt, lisières, fruticées et haies, relativement commun sur sol neutre ou calcaire jusqu'à 1 200 m. 
--------------------

Le Troène commun, pousse aussi de façon sauvage et naturel dans la haie de l'école Nandina Park à Pau, comme 96 et 95 présentés ci-dessous.
-------------------

mercredi 24 juin 2020

(96e jour) J'identifie les plantes sur la pelouse d'ou j'habite. (Les fleurs sur lesquelles nous marchons).

Récapitulatif des fleurs observées: Erodium moschatum, Capsella bursa-pastoris, Veronica persica, Viola riviniana, Vicia hirsuta, Lamium purpureum, Duchesnea indica, Ranunculus acris, Cerastium glomaratum, Valerianella locusta, (10) Cymbalaria muralis, Asplenium adiantum-nigrum, Asplenium trichomanes, Geum unbanum, Carex pendula, Oxalis incarnata, Lapsana communis, Carex remota, Geranium robertianum, Ajuga reptans, (20) Primula vulgaris, Lysimachia arvensis, Solanum pseudocapsicum, Fragaria vesca, Trifolium pratense, Taraxacum sp, Galium aparine, Hypochaeris radicata, Vicia sativa, Veronica serpyllifolia, (30) Bellis perinnis, Ranunculus ficaria, Euphorbia peplus, Mentha suaveolens, Circium vulgare, Hordeum murinum, Plantago lanceolata, Oenothera rosea, Cardamine pratensis, Sonchus oleraceus, (40) Veronica chamaedrys, Medicago lupulina, Conyza sumatrensis, Cyperus eragrostis, Rumex obtusifolius, Rumex acetosa, Malva sylvestris, Stellaria graminea, Amaranthus deflexus, Polygonum aviculare, (50) Oxalis corniculata, Dactylis glomerata, Lonicera japonica, Ceratochloa cathartica, Pyracantha coccinea, Gamochaeta coarctata, Carex leersii, Paspalum dilatatum, Lolium perenne, Poa pratensis, (60) Trifolium repens, Prunella vulgaris, Galium palustre, Rumex pulcher, Bryonia dioica, Danthonia decumbens, Polycarpon tetraphyllum, Veronica arvensis, Rubus fruticosus, Festuca gigantea, (70) Hedera helix, Centranthus ruber, Agrostis capillaris, Hypericum perforatum, Alopecurus myosuroides, Lactuca serriola, Allium oleraceum, Fallopia convolvulus, Clematis vitalba, Paulownia tomentosa, (80) Plantago major, Erigeron karvinskianus, Poa annua, Leucanthemum vulgare, Ficus carica, Convolvulus sepium, Verbena officinalis, Poa trivialis, Bromus willdenowii, Galinsoga quadriradiata, (90) Cichorium intybus, Holcus lanatus, Oenothera erythrosepala, Saxifraga hirsuta, Diospyros virginiana, Trachycarpus fortunei,   

Inventaire botanique issus du confinement, (en bas de chez moi) afin de ne pas épuiser ma recherche de plantes à fleurs, graminées et carex, je n'en présente qu'une par jour, depuis le samedi 21 mars. (Soit 4 jours après le début du confinement).
Palmier de Chine, Trachycarpus fortunei.


 Trachycarpus fortunei.
Le palmier de Chine, comme le figuier, le plaqueminier de Virginie, pousse à l'état sauvage et naturel dans les haies, le long des murs, dans les terrains vagues et les friches. Ici autour de l'école Nandina Park. 


 Ref: page 226, "Guide des arbres et arbustes", 1986, Collectif, Sélection du Reader's Digest.
Le palmier de Chine du latin Palma: paume. (Trachycarpus fortunei, = chamaerops exelsa), son cousin, est originaire de Chine, d'où il a été introduit en Europe, d'abord en 1830 par le Suédois Siebold, puis en 1849 par l'Anglais Forture. Il peut atteindre 8 m et il résiste mieux au gel (jusqu'à - 10°C), aussi est-il largement cultivé dans la région méditerranéenne, Le Sud-Ouest (Béarn), l'Ouest et le Val de Loire.


 Plus grand que le palmier nain, il est aussi moins sensible au gel. Ses feuilles en éventail ont des pétioles et folioles à bords lisses. Réunis en grappes les fruits ovoïdes, petits, 2 cm environ ne sont pas comestibles.




mardi 23 juin 2020

(95e jour) J'identifie les plantes sur la pelouse d'ou j'habite. (Les fleurs sur lesquelles nous marchons).

Récapitulatif des fleurs observées: Erodium moschatum, Capsella bursa-pastoris, Veronica persica, Viola riviniana, Vicia hirsuta, Lamium purpureum, Duchesnea indica, Ranunculus acris, Cerastium glomaratum, Valerianella locusta, (10) Cymbalaria muralis, Asplenium adiantum-nigrum, Asplenium trichomanes, Geum unbanum, Carex pendula, Oxalis incarnata, Lapsana communis, Carex remota, Geranium robertianum, Ajuga reptans, (20) Primula vulgaris, Lysimachia arvensis, Solanum pseudocapsicum, Fragaria vesca, Trifolium pratense, Taraxacum sp, Galium aparine, Hypochaeris radicata, Vicia sativa, Veronica serpyllifolia, (30) Bellis perinnis, Ranunculus ficaria, Euphorbia peplus, Mentha suaveolens, Circium vulgare, Hordeum murinum, Plantago lanceolata, Oenothera rosea, Cardamine pratensis, Sonchus oleraceus, (40) Veronica chamaedrys, Medicago lupulina, Conyza sumatrensis, Cyperus eragrostis, Rumex obtusifolius, Rumex acetosa, Malva sylvestris, Stellaria graminea, Amaranthus deflexus, Polygonum aviculare, (50) Oxalis corniculata, Dactylis glomerata, Lonicera japonica, Ceratochloa cathartica, Pyracantha coccinea, Gamochaeta coarctata, Carex leersii, Paspalum dilatatum, Lolium perenne, Poa pratensis, (60) Trifolium repens, Prunella vulgaris, Galium palustre, Rumex pulcher, Bryonia dioica, Danthonia decumbens, Polycarpon tetraphyllum, Veronica arvensis, Rubus fruticosus, Festuca gigantea, (70) Hedera helix, Centranthus ruber, Agrostis capillaris, Hypericum perforatum, Alopecurus myosuroides, Lactuca serriola, Allium oleraceum, Fallopia convolvulus, Clematis vitalba, Paulownia tomentosa, (80) Plantago major, Erigeron karvinskianus, Poa annua, Leucanthemum vulgare, Ficus carica, Convolvulus sepium, Verbena officinalis, Poa trivialis, Bromus willdenowii, Galinsoga quadriradiata, (90) Cichorium intybus, Holcus lanatus, Oenothera erythrosepala, Saxifraga hirsuta, Diospyros virginiana,  

Inventaire botanique issus du confinement, (en bas de chez moi) afin de ne pas épuiser ma recherche de plantes à fleurs, graminées et carex, je n'en présente qu'une par jour, depuis le samedi 21 mars. (Soit 4 jours après le début du confinement).
Plaqueminier de Virginie, Diospyros virginiana.


 Diospyros virginiana.
Ref: page 107, "Guide des arbres et arbustres" 1986, collectif, Sélection du Reader's Digest.
On cultive aussi le plaqueminier de Virginie car c'est un grand et bel arbre de 15 à 25 m, originaire du centre et des l'est des états-Unis d'où il est venu en 1629.
Les fruits de 1,5 à 2 cm de diamètre sont jaunes ou d'un noir bleuâtre, ils sont recouverts d'une fine pellicule cireuse. 

Le plaqueminier de Virginie pousse à l'état naturel et sauvage dans les haies, comme le Figuier, autour de l'école Nandina Park.

lundi 22 juin 2020

(94e jour) J'identifie les plantes sur la pelouse d'ou j'habite. (Les fleurs sur lesquelles nous marchons).

Récapitulatif des fleurs observées: Erodium moschatum, Capsella bursa-pastoris, Veronica persica, Viola riviniana, Vicia hirsuta, Lamium purpureum, Duchesnea indica, Ranunculus acris, Cerastium glomaratum, Valerianella locusta, (10) Cymbalaria muralis, Asplenium adiantum-nigrum, Asplenium trichomanes, Geum unbanum, Carex pendula, Oxalis incarnata, Lapsana communis, Carex remota, Geranium robertianum, Ajuga reptans, (20) Primula vulgaris, Lysimachia arvensis, Solanum pseudocapsicum, Fragaria vesca, Trifolium pratense, Taraxacum sp, Galium aparine, Hypochaeris radicata, Vicia sativa, Veronica serpyllifolia, (30) Bellis perinnis, Ranunculus ficaria, Euphorbia peplus, Mentha suaveolens, Circium vulgare, Hordeum murinum, Plantago lanceolata, Oenothera rosea, Cardamine pratensis, Sonchus oleraceus, (40) Veronica chamaedrys, Medicago lupulina, Conyza sumatrensis, Cyperus eragrostis, Rumex obtusifolius, Rumex acetosa, Malva sylvestris, Stellaria graminea, Amaranthus deflexus, Polygonum aviculare, (50) Oxalis corniculata, Dactylis glomerata, Lonicera japonica, Ceratochloa cathartica, Pyracantha coccinea, Gamochaeta coarctata, Carex leersii, Paspalum dilatatum, Lolium perenne, Poa pratensis, (60) Trifolium repens, Prunella vulgaris, Galium palustre, Rumex pulcher, Bryonia dioica, Danthonia decumbens, Polycarpon tetraphyllum, Veronica arvensis, Rubus fruticosus, Festuca gigantea, (70) Hedera helix, Centranthus ruber, Agrostis capillaris, Hypericum perforatum, Alopecurus myosuroides, Lactuca serriola, Allium oleraceum, Fallopia convolvulus, Clematis vitalba, Paulownia tomentosa, (80) Plantago major, Erigeron karvinskianus, Poa annua, Leucanthemum vulgare, Ficus carica, Convolvulus sepium, Verbena officinalis, Poa trivialis, Bromus willdenowii, Galinsoga quadriradiata, (90) Cichorium intybus, Holcus lanatus, Oenothera erythrosepala, Saxifraga hirsuta,  

Inventaire botanique issus du confinement, (en bas de chez moi) afin de ne pas épuiser ma recherche de plantes à fleurs, graminées et carex, je n'en présente qu'une par jour, depuis le samedi 21 mars. (Soit 4 jours après le début du confinement).
Saxifrage hirsute, Saxifraga hirsuta.


 Saxifraga hirsuta.

 Ref: planche 444, "La Nouvelle Flore illustrée des Pyrénées", 2018, Marcel Saule, Le Pin à crochets, Pau.
Les fleurs blanches, à pétales ponctués de jaune et de rouge, plus petites que celles des espèces précédentes, s'épanouissent de mai à août. Les étamines sont aussi longues que les pétales, les sépales sont rabattus vers le pédoncule qui est velu-glanduleux. Les feuilles rondes à marge cartilagineuse, à dents larges mais peu profondes, en cœur à la base, sont disposées en rosette ; la tige florifère en est dépourvue. Le limbe est plus ou moins couvert de poils épars sur les deux faces, le pétiole est velu hérissé. C'est une plante vivace qui peut atteindre 40 cm de hauteur.
Rochers, rives des ruisseaux, ravins, milieux très ombragés et frais (peuplements d'Aulnes, des Frênes, de Chênes pédonculés, de Hêtres et de Sapins), aux étages inférieur et montagnard, sur l'ensemble de la chaîne. Endémique des Pyrénées, du nord de la péninsule Ibérique et du sud-ouest de l'Irlande (Ibéro-atlantique).



dimanche 21 juin 2020

Sortie au col du Pourtalet et à Sallent de Gallego. Un possible Gymnadenia (densiflora).

Possible Gymnadenia odoratissma, si la description va bien, il lui manque le parfum. Ce qui veut dire que Gymnadenia densiflora n'est pas à exclure. 
Visuellement il est très difficile de faire la différence entre les deux. 
Je pense qu'il s'agit de densiflora. 
 Gymnadenia densiflora.
Chez G. conopsea l'éperon n'est pas droit, vertical sous la fleur, mais il est souvent horizontal. De même G. conopsea n'a pas les mêmes bractées.

 Il est rare de voir un Gymnadenia aussi haut est surtout sans parfum. !!!! 
Chez G. Odorassima elle dégage un fort parfum, qui n'existe pas chez celle-ci, donc ce serait G. densiflora

Visuellement il est très difficile, de faire la différence entre les deux (densiflora et odorassima)
Pour moi c'est une première observation. 

Page 84 de ce livre.
----------------

Pour comparaison: Gymnadenia conopsea.
---------------  

 Nigritella austriaca.

--------------------

 Dactylorhiza maculata. Hypochrome.